+

Pour éclairer l'horizon, conduire le changement, développer son centre de profit en harmonie avec les nouvelles cultures issues du Numérique

 

 

Médias : Intégrer les nouveaux modèles,, accroître son influence auprès des décideurs institutionnels, optimiser la chaine de valeur (fabrication, production, diffusion et promotion), identifier les décideurs et relais indispensables à la construiction des nouveaux relais de croissance

 

 

Economie Numérique ; Apporter des réponses pour accompagner les entreprises dans leur modèle économique et accroître leurs revenus, conforter les organisations publiques dans leur mission d'intérêt général

 

 

Hervé CHATEAUNEUF, lobbyiste en médias et communication, a un parcours professionnel dans la presse écrite, la radio, la télévision et l'Internet

 

 

Des attentats aveugles,... aux aveugles des attentats

Avec ce nouvel attentat à Barcelone, c'est une fois de plus l'Europe, son continent, ses hommes et ses femmes, sa culture, son mode de vie, ses valeurs, son Histoire... qui sont attaqués et meurtris.

 

Si elle veut survivre, la civilisation européenne n'a plus d'autre choix que de se fédérer.
Au lieu des lectures comptables ou juridico juridiques des traités et de la défense de pré-carrés comme d'un libéralisme transnational exacerbé (symptômes du déclin de l'Empire Romain), i...l est plus que temps que chacun comprenne à la tête des Etats comme des institutions communautaires, que les enjeux dépassent nos égoïsmes et que le monde libre doit se défendre, vraiment.

 

Dans l'Histoire, ce sont toujours les barbares qui ont gagné.
Nous le savons.
Pourquoi restons-nous aveugles ?

 

Paris, Stockholm, Berlin, Manchester, Londres, Madrid, Bruxelles, Barcelone, Nice, Saint Etienne du Rouvray, toutes villes martyres. Le 18 août 2017

De la tragédie française

En 1976, un succès de librairie fulgurant marque le septennat de Valéry Giscard d'Estaing. C'était Alain Peyrefitte qui publiait le "Mal Français". Ce mal français se caractérisait par des règles tatillonnes de l'administration, l'excès de bureaucratie, la centralisation, le manque de confiance des entrepreneurs, un État trop dirigiste, etc.
39 ans après, le diagnostic reste le même pour l'essentiel.
A ceci près que les crises économique et politique... se sont ajoutées et superposées à ces maladies franco françaises.
Le dévoiement des institutions politiques et de leur exercice est la source principale de ce qu'est devenue la tragédie française.
Raccourcissement du mandat présidentiel, aggravé aujourd'hui par l'accélération médiatique et les réseaux sociaux, alors que l'action politique n'a de sens que dans la durée. Le retour au septennat s'impose.
L'alignement des élections présidentielle et législatives accentue la dévitalisation démocratique. L'abstention et les votes blancs ou nuls sont le facteur déterminant de 2017. Premier clou dans le cercueil de la confiance des électeurs. La suppression des emplois familiaux n'y changera pas grand chose.
La quasi disparition du Premier Ministre, entamée sous Nicolas Sarkozy et magnifiée sous Emmanuel Macron font que de collaborateur du Président celui-ci est devenu le collaborateur des collaborateurs du Président de la République. La personnalité d'Edouard Philippe n'arrange rien à l'affaire.
La pratique des présidents enfin participe à cette tragédie française.
Outre les renoncements aux programmes pour lesquels ils ont été élus, chacun a voulu se définir en anti thèse de son prédécesseur. L'hyper président Sarkozy n'était que la réaction affichée au roi fainéant Chirac.Le président normal Hollande se voulait le contraire du bling bling Sarkozien. Quant au jupitérien Macron, il n'est que la leçon supposée à l'avachissement présidentiel hollandais.
Sans compter que chacun s'obstine à détricoter ce que le prédécesseur a réalisé dans le contexte qui était le sien et les contraintes nombreuses auxquelles un dirigeant est aujourd'hui confronté.
Ajoutez à ces maux français, la fracturation sociale (chômage endémique, pauvreté démultipliée), les transitions écologiques, les crises migratoires et un business model qui se cherche, vous obtenez une tragédie française que nul aujourd'hui n'a vraiment le courage de résoudre. 16 août 2017

Hervé CHATEAUNEUF

 

Conduire le

changement 

 

 

Intégrer

le numériqu

 

Le film de Luc Besson signe le deuxième meilleur démarrage de l'année ce mercredi.
Les Etats-Unis le boudent, mais pas les parisiens. Ce mercredi, Luc Besson peut se targuer de signer le deuxième meilleur démarrage de l'année lors des premières séances parisiennes. "Valérian et la Cité des mille planètes" a en effet séduit 5.306 spectateurs dans les 27 salles qui le proposaient dans la capitale, surclassant notamment "La La Land", "Spider-Man Homecoming" ou encore "Baby Boss". Seul "Moi, moche et méchant 3" a fait mieux, il y a trois semaines, en attirant 7.359 personnes.
Luc Besson est devenu le Maître global du cinéma français à la tête d'un empire que personne, à l'échelle d'une vie, est parvenu à construire. Chapeau l'artiste - 26 juillet 2017
Télévision. Le Vendéen AMP rachète les derniers studios TV parisiens
Le groupe des Sables-d’Olonne AMP Visual TV rachète la branche de son concurrent Euromédia. Il avait la moitié des plateaux français, il les a tous.
Quotidien, On n’est pas couchés, Vivement dimanche… Et désormais The Voice !
Le groupe AMP Visual TV, basé à Olonne-sur-Mer, a annoncé, cet après-midi, ...le rachat des Studio TV d’Euromédia, son principal concurrent.
Avant, le marché se partageait en deux. Depuis le 20 mai, les plateaux parisiens appartiennent quasiment tous au Vendéen. La plupart sont basés à La Plaine-Saint-Denis, dans un ensemble de bâtiments dédiés.
AMP Visuel TV acquiert, notamment, les studios 104, 128, 130 et 217. Au total, 23 plateaux de 40 à 2 000 m2, et les 97 salariés qui vont avec. L’entreprise affiche désormais un parc de 43 plateaux, regroupés sous la marque « Studios de France ». « Cette opération s’inscrit dans le déroulement logique de notre stratégie, explique dans un communiqué Gilles Sallé, PDG. Il s’agit de renforcer nos activités plateaux autour de nos offres vidéomobile. »
L'acquisition porte le chiffre d’affaires à 135 millions d’euros et l’effectif à 500 salariés permanents.

L'emploi dans la filière communication en France - Décembre 2016

En bref dans l'audiovisuel

Audiovisuel et cinéma, malades inattendus de l'Industrie Culturelle 

 

Le cabinet EY vient de publier pour le compte de l'association France créative son baromètre (le deuxième) des Industries culturelles et créatives (ICC) pour l'année 2013 en comparaison de 2011.

L'ensemble représente 83,6 milliard d'euros, avec 1,3 millions d'emplois directs (soit +1,5% contre 0,2% pour la moyenne nationale); un secteur économique très dynamique placé juste derrière le BTP et l'hôtellerie-restauration. 

Cette progression a, certes un prix, puisque les dépenses culturelles de l'Etat représentent 6% des revenus des ICC (3,9 milliards d'euros).

Toutefois, les ICC connaissent des variations dans l'évolution de leur chiffre d'affaires et de l'emploi direct selon leur secteur. On est guère étonné par l'érosion du livre (-3% de chiffre d'affaires à 4.6 milliards) : normal quand le temps et les dépenses des Français ne cesse de s'éroder. En revanche, la surprise vient de l'image animée : l'audiovisuel baisse de 3.9% (10.2 milliards d'euros et 134 700 emplois directs) et surtout le cinéma qui enregistre la plus forte baisse : -9.3% de recettes à 2.9 milliards avec 101 600 emplois directs. Comme la presse, le cinéma paye le prix du passage vers le numérique qui a fortement dégradé les valeurs de son modèle économique.

L’enjeu principal reste la répartition de la valeur entre acteurs traditionnels, producteurs de contenu créatif et média numérique.

Cinéma

 

Voilà un livre inattendu et passé presque inaperçu signé Sophie Dacbert, ancienne papesse du Film Français. Un récit à peine romancé. Une peinture réaliste sur le monde des décideurs du cinéma français. Convainquant.

 

Audiovisuel

 
 Exécuteur testamentaire de François  Mitterrand, fondateur de Canal Plus,  patron de la G7 et d'Havas, patron  de presse, André Rousselet publie  ses Mémoires.
 Un incontournable de cette rentrée  littéraire : passionnant
 
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Hervé CHATEAUNEUF